Le mécanisme de dépendance psychologique

Le mécanisme de dépendance psychologique consiste pour l’individu à toujours continuer à utiliser une forme de drogue bien spécifique (alcool, drogue, tabac, médicaments psychoactifs, entre autres) et ceci, malgré sa volonté. Cette forme d’addiction implique des caractéristiques mentales, et est très difficile à gérer. Pour la plupart des individus, des actes regrettables s’ensuivent.

 

Quelles peuvent être les véritables causes de la vulnérabilité aux dépendances ?

L’être humain est de nature assez faible, et a toujours besoin d’assistance ou d’appui pour faire face à beaucoup de choses. Pour certains, le recours aux drogues leur procure du plaisir, au point de leur permettre d’affronter toutes les situations envisageables et d’éviter au maximum la souffrance.

Boulimie, pratique pathologique du jeu, manque d’affection, problèmes personnels, etc. sont autant d’éléments qui peuvent amener l’individu à se procurer ces substances, et à le rendre véritablement dépendant. Cette dépendance leur est néfaste dans la quasi-totalité des cas. Lorsque l’individu est en manque, il peut devenir invivable, voire incontrôlable ; et lorsqu’il est assouvi également, il peut facilement perdre la tête au point de commettre des actes regrettables.

 

Est-il possible de vaincre la dépendance psychologique ?

Rien n’est impossible quand la volonté et le courage sont bien présents. Le cerveau a une très grande part dans la prise de ces substances. Alors, pour pouvoir résister et vaincre cette forme d’addiction qui relève plus du mental que d’un quelconque autre facteur, il faut faire preuve de force.

Ce n’est qu’en faisant appel à toute la force émotionnelle et mentale dont vous disposez, que vous avez la possibilité de résister à ces drogues. Par ailleurs, il ne faut jamais hésiter à contacter les site d’aide du service de santé comme alcool info service.

N’oubliez pas : la dépendance est de dépenser la moitié de sa vie à gâcher l’autre moitié

La plupart des individus perçoivent ces substances comme un moyen d’échappatoire de problèmes ou de résistance. Il faut accepter d’affronter les difficultés telles qu’elles se présentent et toujours essayer de résister aux tentations. Bien sûr, ce n’est pas facile, mais en fin de compte tout se passe dans la tête.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *