Religion et trading en ligne font-ils bon ménage?

trading binaire et chariaDe nombreux internautes débutants dans le trading en ligne mais pratiquants dans leur religion, juive, musulmane, chrétienne ou autre, s’interrogent sur l’aspect légal du trading en ligne, et plus particulièrement les options binaires. Penchons-nous un instant sur le rapport entre Charia et trading pour les traders musulmans. Nous aborderons les autres religions prochainement également

Le trading binaire est devenu extrêmement populaire en Afrique du Nord mais aussi dans les pays du golfe, suscitant de nombreuses questions. Au cours des deux dernières décennies, il y a eu des changements majeurs dans la manière dont les instruments financiers sont tradés. En particulier, il y a eu un grand saut entre l’établissement traditionnel concret et le monde virtuel. Ce changement a également contribué à alimenter la croissance du trading de détail à des niveaux astronomiques par l’ouverture des frontières financières aux personnes de toutes croyances et nationalités.

Avec une population Musulmane dans le monde avoisinant les 2 milliards de personnes, on peut s’attendre à ce qu’une énorme part de la communauté du trading de détail soit constituée de traders Musulmans. Pour prendre en compte ce groupe de traders, quelques courtiers innovants ont mis au point le concept de compte de trading Islamique.

Charia (Jurisprudence Islamique)

Pour beaucoup de ceux qui l’ignorent, la vie d’un musulman est guidée par les principes prévus par la Charia. Le mot Charia signifie en réalité “voie à suivre” en Arabe ancien. Elle régit tous les aspects de la vie d’un musulman, allant de l’économie au domaine social. Dans la jurisprudence islamique, l’une des principales interdictions est d’avoir quelque chose à voir avec le prêt d’argent avec intérêt ou “Riba” en Arabe. Et ce indépendamment du fait que l’on soit prêteur ou emprunteur. Pour les Musulmans, les investissements sont réalisés selon l’idée du “partage des risques” en suivant un principe comme Bai salam, ina Mudarabah (Partage du Profit) ou Bai’ al ‘inah (accord de vente et de rachat).

Charia et Trading Binaire

Comme l’intérêt est interdit par la Charia, cela signifie qu’un trader binaire Musulman ne peut pas gagner ou percevoir un intérêt pour toute position à distance qu’il a. Nous savons tous que les marchés financiers fonctionnent sur une base de 24 heures. Toutefois, pour le règlement des comptes, toutes les positions ouvertes sont reconduites à 17 heures Heure Normale de l’Est (HNE) du jour de trading suivant. L’intérêt quotidien est alors crédité ou débité du compte du courtier.

Comme mentionné précédemment, il importe peu que ce soit ou non le trader qui reçoive l’intérêt. Tant qu’un intérêt sera impliqué dans une transaction commerciale, elle sera “haram” ou illégale pour un Musulman. Evidemment, une telle situation va certainement mettre un trader Musulman devant un dilemme.

Qu’est-ce qu’un Compte de Trading Islamique?

Pour contourner ce dilemme, de nombreux courtiers en options binaires ont introduit le concept de compte “échange libre” pour trading islamique qui élimine la notion de paiement d’intérêts issu d’un trade. Ce qui se passe est que toute position ouverte à 17 heures HNE est fermée puis immédiatement rouverte pour un nouveau cycle de 24 heures. Dans une telle situation, il n’y a aucun élément de paiement d’intérêts impliqués dans la transaction de trading. Ainsi, les traders musulmans peuvent garder l’esprit tranquille car leurs activités de trading ne sont pas en violation de leurs croyances religieuses.

Religion et trading en ligne font-ils bon ménage?
3 (60%) 3 votes

Religion et trading en ligne font-ils bon ménage? a été modifié en dernier le January 16th, 2014 par Thomas Monnier

One Response to “Religion et trading en ligne font-ils bon ménage?”

  1. je voulais savoir aussi si ces regles sont tenues en compte aux USA

Laissez un commentaire